27 mars 2006

27/03/06 CPE

Encore une fois le gouvernement fait passer une loi dont personne ne veut...

Forcément les gens réagissent mais rien n' y fait...Dans notre pays c' est le gouvernement qui fait sa loi, pas la rue.

Les manifs sont légitimes, je les encourage et les soutien, seulement j' ai bien peur qu' elles ne servent pas à grand chose, hormis alimenter les médias, et qu' au final, elles ne changeront rien à la situation...

Mais il faut continuer à se battre et défendre nos idées, envers et contre ce gouvernement....

Demain grosse mobilisation contre le CPE: soyez nombreux!


                                                                      
                                                                                                                                                                  

L'après-28 mars dans la presse

 
                                                                                                                                                          
                               - Kiosque à journaux - AFP -


Kiosque à journaux - AFP                             

                        Au lendemain du succès de la mobilisation de mardi, les quotidiens français parlent de crise politique

La journée de mobilisation massive contre le  CPE, mardi,  fait  ce matin la Une de l'ensemble des quotidiens, qui sont unanimes à constater qu'après la contestation dans la rue on entre à présent dans une crise politique.

LE FIGARO:
"Villepin entre deux feux" titre le journal qui explique que l'UMP commence à se diviser sur la stratégie à suivre: les villepinistes "affirment que Sarkozy, par calcul personnel, est en train de ruiner les chances de son camp: à quoi bon baisser pavillon si c'est pour exaspérer l'électorat de droite", tandis que les sarkozystes "estiment que Villepin, par entêtement, est en train d'entraîner la droite sur la voie du suicide, pour une loi qui n'en vaut pas la peine".

AUJOURD'HUI/LE PARISIEN
Titre "Blocage", au-dessus de deux photos légendées: Dominique de  Villepin à l'Assemblée - "Non au retrait" - et Nicolas Sarkozy au journal - "Oui au compromis".

LIBERATION
Titre "Sourd contre tous" qui poursuit : "Malgré plus  de deux millions de manifestants dans les rues, Dominique de Villepin refuse de  retirer le CPE". "Il est urgent que Chirac, qui a laissé son Premier minsitre trucider le dialogue social, se ressasisseet assume son rôle d'arbitre...".

L'HUMANITE
" M. de Villepin, écoutez le pays !" s'exclame de le quotidien du PC qui estime que l'ampleur des manifestations d'hier (trois millions de personnes) constitue "du jamais vu".

FRANCE SOIR
Soupire "Et Villepin ne cède toujours pas" qualifiant la journée anti-CPE  de "déferlante contre l'intransigeance".

LES ECHOS annonce que "Le rejet massif du CPE se double d'une crise politique" 

LA  TRIBUNE, estime que "La mobilisation met Chirac en première ligne", car "les syndicats en appellent au chef de l'Etat pour sortir de la  crise".

SUD-OUEST
Estime que le président de la République "semble donc seul à même aujourd'hui de trancher entre la loi et la rue".

EST REPUBLICAIN
Ecrit "Cette fois, monsieur le Président, il faut parler. Mais avant, retirez le texte comme vous en avez la possibilité constitutionnelle, en demandant une deuxième lecture au Parlement. Car maintenir le CPE, c'est s'obstiner pour rien".

LA CROIX
Rappelle qu'au milieu de cet imbroglio politico-social il est urgent de penser avant tout aux jeunes.

                     
               
                                                                                                                                                                                                                                                     
                  Publié le 29/03 à 11:27                
                                      

     

                                                                                           
Le 28 mars dans la presse étrangère
                                 

La presse allemande de mercredi commente avec étonnement et parfois agacement l'ampleur du mouvement de contestation contre le CPE en France, une crise dont elle voit mal comment le gouvernement de Dominique de Villepin pourra sortir par le haut.

Le quotidien conservateur "Die Welt" ne comprend pas que "au lieu de se féliciter d'un accès facilité au  monde du travail", les jeunes Français "protestent parce qu'on ne leur offre pas tout de suite ces garanties de sécurité qui constituaient pour eux une gâterie à laquelle ils s'étaient habitués."

Les chaînes d'information CNN et Fox news ont interrompu leurs programmes mardi pour diffuser en direct les manifestations anti-CPE en France, une commentatrice de CNN estimant que la confrontation à Paris avec la police "rappelle un peu la place Tiananmen".

Tiananmen fait référence à la place de Pékin où ont eu lieu des évènements symboles du mouvement démocratique chinois de 1989, durant lequel un manifestant pacifique s'était opposé à la progression de plusieurs chars. La  répression avait fait des  centaines de morts.

La presse russe estime mercredi que le Premier ministre français Dominique de Villepin joue son avenir dans la crise actuelle et s'interroge sur une possible nouvelle candidature de Jacques Chirac à la présidentielle de 2007.

Pour les Izvestia, "les autorités sont dans l'impasse". Si le gouvernement "ne retire pas la nouvelle loi, la crise portera un coup dur à l'économie. Céder à la rue, cela signifie reconnaître sa propre impuissance et enterrer des réformes nécessaires. Du moins jusqu'aux présidentielles de 2007".

La presse italienne impressionnée par les manifestations en France. "Une marée humaine, une foule jamais vue dans les manifestations françaises des quarante dernières années: près de trois millions de personnes ont renvoyé dans les cordes le gouvernement de Dominique de Villepin", rapporte La  Repubblica (centre-gauche).

"C'est comme si le CPE avait cristallisé toutes les insatisfactions des Français, qui dans les dernières années ont lancé à plusieurs reprises des signaux en direction du pouvoir politique sans jamais obtenir de véritable  réponse", ajoute le journal.

                   

http://info.france3.fr/page-speciale/19533408-fr.php

Posté par latouf à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 27/03/06 CPE

Nouveau commentaire